Interview de Mme Martinez, professeur d’anglais

interview 21) Pourquoi avez-vous choisi ce travail ?

Lorsque j’étais collégienne, j’avais une très gentille professeur d’anglais et de très bonnes notes. Dans ma famille, tout le monde est polyglotte et parle l’espagnol couramment…j’avais envie d’être différente et d’apprendre l’anglais et l’allemand.

 

Mon grand-père espagnol , qui avait fait la guerre de 39-45 me félicitait. Il aurait aimé comprendre ses alliés et ses adversaires…L’anglais est rapidement devenu ma passion et je m’amusais très tôt à traduire les chansons que j’entendais à la radio.

2) Comment l’avez-vous trouvé ?

…..mmmmmhhhh…..je ne comprends pas très bien ta question….Comment trouve-t-on un métier ????? comment devient-on professeur ? ou comment je trouve ce métier maintenant que je le pratique (depuis 14 ans) ?….

alors, si c’est comment devient-on professeur : Au lycée, j’ai pris toutes les options langues qui existaient (plus on fait de langues, plus on développe des méthodes, des tactiques qui nous permettent de comprendre de nouvelles langues, par comparaisons, déductions etc….Je ne suis pas allée à la FAC de suite, je suis passée par une école de lettres supérieures (Hypokhâgne) et je suis partie à l’étranger. Si lors de mon stage en lycée, le feeling avec les élèves n’était pas passé, j’aurais bifurqué et aurais probablement continué des recherches en Angleterre sur William Shakespeare, mon auteur préféré.

 

3)Appréciez-vous vos collègues ?

Oui, biensûr ! Nous sommes des adultes (il n’y a donc plus de chamailleries comme au collège). J’ai des points communs et des atomes crochus avec certains collègues et nous nous voyons parfois à l’extérieur ! Entre professeurs, surveillants et personnels en général ! Et nous parlons d’autre chose que du travail !

 

4) Comment êtes vous arrivée au collège Henry Dheurle ?

J’ai suivi mon mari qui a été muté. C’est dommage, j’aimais beaucoup ma région d’origine qui était les Bouches de Rhône (Arles-Avignon). Il faisait beaucoup plus chaud ! 😉 Mais je me trouve très chanceuse quand même !
5)Aimez-vous votre travail?

ça dépend des jours et des heures….J’aime beaucoup enseigner aux élèves dans la joie et la bonne humeur. Sous forme d’échanges et de découvertes. Mais je ne supporte pas les élèves qui sont irrespectueux et qui ne fournissent aucun effort. Normal. Comme dans chaque job, il y a les bons et les mauvais côtés. Corriger les copies est un très bon côté quand je vois que les élèves ont fait de leur mieux !

 

6) Trouvez-vous que les élèves sont attentifs ou inattentifs dans vos cours ?

Globalement, je les trouve attentifs. j’essaie d’aborder des thèmes qui plaisent. Et de trouver des documents vidéo explicatifs et concrets.

 

7)Qu’est ce que vous auriez aimé faire comme autre métier ?

Quand j’étais petite, je voulais être présentatrice d’ une émission de télé avec des dessins animés. Finalement, je voulais faire un peu la même chose qu’aujourd’hui. « Animer pour les enfants ».

Maintenant, si je pouvais changer de métier, je serais peintre, artiste. Je créerais de belles choses que je vendrais très cher à New York et je m’achèterais une belle maison au Pyla….Na!

4 réflexions sur « Interview de Mme Martinez, professeur d’anglais »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.